RECHERCHE, VIE QUOTIDIENNE

PRIORITE ACTIVITE PHYSIQUE + ALIMENTATION

Contre le facteur dégénératif et progressif de votre maladie, mettez-vous le plus tôt possible à l’activité physique d’endurance régulière et intensive…ET LISEZ JUSQU’AU BOUT L’ARTICLE SUIVANT 

 

 

En bref

  • L’exercice à haute intensité peut affaiblir la progression de la maladie de Parkinson, probablement du fait de la vascularisation améliorée du cerveau et de l’apport sanguin neuronal, et peut également avoir des effets positifs sur d’autres maladies également.
  • Une recherche distincte a conclu que les personnes qui prennent part à six heures d’exercice modéré par semaine réduisent le risque de développer la maladie de Parkinson de 43 pour cent.
 

Dr. Mercola

Pour les nouveaux cas diagnostiqués de la maladie de Parkinson, une nouvelle recherche a apporté une avancée importante qui selon les déclarations des scientifiques pourraient radicalement affaiblir sa progression.

Cela peut en surprendre certains mais l’étude indique que l’exercice intensif sur tapis roulant est recommandé et sûr. « Intensif » est un mot clé car l’exercice de plus faible intensité n’a pas beaucoup d’impact d’après l’essai clinique randomisé publié dans la revue JAMA Neurology.

Le problème avec les médicaments prescrits aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson est qu’il perdent progressivement leur efficacité. C’est pourquoi les chercheurs ont commencé à rechercher des options de traitements alternatives.

Les symptômes, qui s’aggravent au fil du temps, ont été décrits par certains  comme débilitants, comprenant notamment des tremblements incessants, une posture voûtée et une démarche irrégulière; les symptômes ultérieurs peuvent comprendre notamment des problèmes d’élocution, des changements de personnalité, la dépression et la démence.

L’Exercice comme Option de Traitement pour le Stade Précoce de la Maladie de Parkinson

Les chercheurs d’un certain nombre d’universités et de centres médicaux en Pennsylvanie, au Colorado et à Chicago ont participé à la recherche dirigée par Margaret Schenkman du programme de thérapie physique de l’Université du Colorado à Aurora, ainsi que Charity G. Moore de l’Ecole de la Santé et des Sciences de la Réadaptation de l’Université de Pittsburgh et Wendy M. Kohrt du Centre d’Enseignement de Recherche Gériatrique au Centre Clinique de l’Est des Anciens Combattants de l’Université du Colorado.

Les principales questions que l’équipe a traité portaient sur le fait de savoir si l’exercice sur tapis roulant à intensité haute et modérée serait sans risque pour des patients ayant été diagnostiqué avec la maladie de Parkinson au cours des cinq années précédentes (autrement dit des nouveaux patients n’étant pas encore sous traitement médicamenteux), si les patients pouvaient ou non effectuer les exercices  au « rythme supposé » nécessaire trois fois par semaine et si des changements dans les symptômes moteurs justifieraient une étude supplémentaire.

Pour les 128 participants à l’étude, âgés de 40 à 80 ans, des niveaux d’intensité d’exercice de 80 à 85 pour cent ainsi que des niveaux d’intensité de 60 à 65 pour cent ont été estimés comme sans danger et réalisables.

Les exercices à haute intensité sur tapis roulant ont été considérés comme « non vains » — présentant assez d’intérêt pour justifier la conduite d’essais supplémentaires— par conséquent un essai d’efficacité a été établi pour les exercices à haute-intensité mais pas pour les exercices à intensité modérée ont expliqué les auteurs de l’étude.

Néanmoins comme le New York Times l’a remarqué, il y’a eu des incohérences dans les études sur la manière dont des exercices tels que le vélo (en particulier en tandem), la boxe, la danse et d’autres bénéficiaient à des patients de la Maladie de Parkinson, et il existait également des précédents:

« Des études sur des animaux avaient déjà montré que l’exercice diminuait les symptômes et ralentissait la diminution des aptitudes physiques pour une variante pour les rongeurs de la Maladie de Parkinson.

Mais les rongeurs ne sont pas des personnes… De plus, un grand nombre de ces études antérieures avait utilisé une grande variété de types et de quantités d’exercice et aucune n’avait comparé de façon systématique les différentes variantes d’exercice face à face. »

‘Considérez l’Exercice Comme s’il s’agissait d’un Médicament’

Lors des essais de médicaments, la sécurité, l’efficacité et d’autres facteurs sont surveillés et évalués tout en s’assurant en même temps que les résultats ne puissent être biaisés ou manipulés, et c’est de cette manière que les chercheurs ont considéré les différentes intensités au cours des exercices sur tapis roulant, comme s’il s’agissait de « doses »  différentes au cours d’essais cliniques en bonne et due forme de Phase 2.

Les essais de phase 1 d’une recherche sur des médicaments établissent habituellement le niveau de salubrité des médicaments par des micro-expériences.

Des groupes de personnes plus importants sont utilisés au cours des études de Phase 2, pour examiner la sécurité de ce qui fait l’objet de tests et s’il est utile de poursuivre avec des protocoles expérimentaux (non vains).

En tant qu’essai de Phase 2, l’étude impliquait à la fois des hommes et des femmes qui ne prenaient pas de médicaments pour la maladie, et aucun d’entre eux ne faisait de l’exercice régulièrement. En utilisant une échelle de notation numérique standard, les scientifiques ont testé les participants dans trois domaines principaux:

  • La capacité aérobique
  • La fréquence cardiaque maximale
  • La sévérité de la maladie

Ensuite, le groupe entier a été scindé au hasard entre trois catégories d’activité: L’exercice à haute intensité, l’exercice à intensité modérée et un groupe témoin, chacune sur une durée d’un mois plus la rémission de toutes blessures rapportées, après quoi il a été demandé aux volontaires de poursuivre les activités qui leur ont été assignées de leur côté, mais avec des moniteurs cardiaques:

  • Il a été demandé à l’un des groupes de continuer à vivre comme ils le faisaient auparavant sans aucun changement (même si les membres ont été mis sur une liste d’attente pour faire de l’entraînement physique plus tard).
  • Le groupe suivant a commencé les protocoles d’exercice par de la marche à rythme modérée sur tapis roulant durant 30 minutes quatre fois par semaine.. Simultanément, les scientifiques avaient modifié la vitesse et l’inclinaison des machines afin de maintenir la fréquence cardiaque individuelle entre 60 et 65 pour cent de ce qui avait été déjà estimé être leur maximum.
  • Le dernier tiers des participants s’est vu indiquer la même quantité de temps pour les exercices mais à une inclinaison et à un rythme plus intense afin que leur fréquence cardiaque se maintienne entre 80 et 85 pour cent de leur maximum.

Résultats des Exercices sur Tapis Roulant de l’Etude

Après six mois au total suivant le début des programmes d’exercice des sujets de l’étude (comprenant notamment le début retardé des exercices), l’état pathologique de chacun a été vérifié et comparé avec leurs données antérieures. Le New York Times a rapporté que:

« Sans surprise, les hommes et les femmes qui avaient continué à vivre comme auparavant ont présenté une légère aggravation. Leurs scores sur l’échelle d’évaluation de la maladie a diminué en moyenne de plus de trois points.

De même, les personnes du groupe d’exercice modéré ont présenté des baisses d’environ deux points, ce qui signifie que, selon les critères de l’étude, l’exercice avait été « vain » en tant que traitement à la Maladie de Parkinson.

Mais les membres du groupe qui avaient fait de l’exercice à un rythme intensif n’ont présenté presque aucune baisse dans les scores relatif à leur maladie, ce qui signifie que leur activité physique avait était « non vaine ». Elle avait aidé. »

Parallèlement à l’amélioration des scores relatifs à la maladie, les participants ont convenu que le régime d’exercice avait été tolérable, et dans les faits presque tous les membres du groupe de 128 personnes ont réalisé six mois d’exercice sans se blesser et il n’y eut que quelques problèmes de muscles douloureux.

Plutôt que d’être un test pour voir pourquoi l’exercice intensif ralentissait la progression de la maladie de Parkinson récemment diagnostiquée tandis que les exercices à rythme modéré ne le faisaient pas, celui-ci a été conçu davantage comme une étude sur le fait que l’intensité élevée obtenait de meilleurs résultats en ce qui concerne l’aboutissement le plus avantageux— la diminution de la progression de la maladie, vraisemblablement du fait d’une vascularité cérébrale améliorée et de l’apport sanguin neuronal.

D’après Daniel Corcos, professeur de sciences du mouvement humain à la Feinberg School of Medicine de l’Université Northwestern Chicago et l’un des directeurs de l’étude, les scientifiques estiment qu’une circulation sanguine améliorée vers le cerveau peut aider non seulement à améliorer la santé générale du cerveau, mais également ralentir sa dégradation. Néanmoins, cette hypothèse nécessite des tests supplémentaires.

M.Corcos pense également que la prochaine étape est l’étude de Phase 3 sur les mérites de l’exercice intensif sur tapis roulant pour les personnes présentant des cas récemment diagnostiqués de maladie de Parkinson, en particulier puisque les résultats de la Phase 2 le justifient.

La cohorte de sa recherche et lui-même se sont préparés à une telle étude. Il conseille aux personnes présentant des cas relativement récents de demander à un coach sportif comment inclure des entrainements intensifs sur tapis de course puisqu’ils ne risquent pas de faire du tort et peuvent en réalité être utiles.

Causes et Thérapies

Mais quelle est la cause de la maladie de Parkinson? Bien qu’elle soit connu comme une maladie idiopathique, ce qui signifie qu’elle n’a pas de cause unique sur laquelle les scientifiques peuvent appuyer, il existe des preuves selon lesquelles les pesticides, même à faibles niveaux, pourraient être responsables.

D’autres toxines, comme notamment le mercure dans les amalgames dentaires (une neurotoxine connue), pourraient avoir un plus grand effet sur la maladie (et d’autres) que ce beaucoup de gens pensent. C’est pourquoi il est si important de manger autant que possible des aliments biologiques; ne pas le faire augment votre exposition aux pesticides.

En outre, des études suggèrent que votre microbiome intestinal, en plus d’être inextricablement lié à votre santé générale pourrait également influer sur votre vulnérabilité à la maladie de Parkinson.

Une étude neurologique soutient que la maladie de Parkinson peut débuter dans vos intestins et aller jusqu’à votre cerveau par l’intermédiaire du nerf vague, le nerf le plus long de votre corps, qui s’étend de votre cou à votre abdomen, diffusant des fibres sensorielles et motrices, ainsi qu’influençant le rythme cardiaque et la digestion.

L’opération chirurgicale connue sous le nom de vagotomie est une résection du nerf vague visant à réduire la quantité de sécrétion d’acide, souvent subie par les personnes souffrants d’ulcères.

En Suède, des chercheurs ont comparé des personnes ayant subi l’opération chirurgicale avec des personnes ne l’ayant pas subi. Les personnes qui avaient subi une vagotomie tronculaire, au cours de laquelle le tronc du nerf est enlevé, contrairement à une vagotomie sélective, avaient un risque 40 pour cent plus faible de développer la maladie de Parkinson.

Le Jeune Peut-il Aider à Contrer la Maladie de Parkinson?

Il peut sembler bizarre que le jeune pourrait avoir un quelconque lien avec l’atténuation des symptômes de la maladie de Parkinson, mais cela a à voir avec le fonctionnement du système immunitaire.

Comme l’a observé Valter Longo, directeur de l’USC Longevity Institute et co-auteur d’une étude qui explorait les effets bénéfiques du jeune sur le vieillissement et la santé du système immunitaire, votre nombre de globules blancs diminue avec un jeune continu, et lorsque vous recommencez à manger, vos globules blancs, l’agent principal lutant contre vos maladies, reviennent.

M. Longo explique que lorsque vous jeûnez, une «commande régénérative» est activée, favorisant une régénération à partir de cellules souches de votre système hématopoïétique qui est impliqué dans la production du sang. Le jeune déclenche la mort des cellules immunitaires anciennes et endommagées et les remplace par de nouvelles.

Il a précisé, « Nous ne pouvions pas prévoir que le jeûne continu aurait un  effet si remarquable pour favoriser la régénération à partir de cellules souches du système hématopoïétique. » La revue Medical Daily complète:

« Le jeune force le corps à stocker des sucres, des graisses et des cétones et à décomposer un nombre important de globules blancs. Les cétones sont produites lorsque le corps transforme la graisse en énergie ou en carburant et jouent un rôle majeur dans la perte de poids.

Le jeûne intermittent permet au corps d’utiliser la graisse comme source principale d’énergie, ce qui explique pourquoi beaucoup d’athlètes l’utilisent pour atteindre des taux de graisse corporelle plus faibles pour les compétitions.

Cela peut aider à accélérer le métabolisme et aider le transit intestinal en reposant votre système digestif. Les périodes sans manger stimulent le métabolisme pour brûler les calories plus efficacement — rappelant d’une certaine façon au corps comment une digestion saine est effectuée. »

Des Stratégies pour Prévenir la Maladie de Parkinson

Les études montrant que l’exercice intensif peut être un moyen d’éviter ou de minimiser certains des aspects les plus débilitants de la maladie de Parkinson indiquent que, une fois encore, les effets bénéfiques de l’exercice sur la santé ne doivent pas être sous-estimés. Beaucoup d’autres études indiquent d’autres pathologies que l’exercice permet de traiter et prévenir.

Peut importe à quel point vous pouvez manger sainement, l’activité physique est essentielle et vous devriez idéalement combiner des exercices de renforcement musculaire ainsi que de renforcement du tronc, des étirements et l’entraînement fractionné de haute intensité, ou HIIT, qui est particulièrement bénéfique pour les muscles vieillissants.

Une version, appelée le  « Nitric Oxide Dump » (« décharge d’oxyde nitrique ») , peut être effectuée en séries brèves de 4 minutes. L’exercice non sportif journalier régulier est également important. Voici d’autres moyens d’aider à prévenir la maladie de Parkinson:

•Adopter un régime cétogène, qui se focalise sur la diminution de votre absorption de glucides et la prise en quantité modérée de bonnes protéines et en quantité élevée de bonnes graisses.

•L’hydrogène moléculaire , un supplément antioxydant puissant et hautement sélectif composé de deux atomes d’hydrogène, la plus petite molécule au monde. Elle cible de façon sélective les radicaux libres néfastes produits par les radiations, telles que les rayons gammas, et peut réduire jusqu’à 80 pour cent des dommages qu’ils provoquent.

Une étude randomisée en double-aveugle a montré que boire de l’eau contenant de l’hydrogène moléculaire pendant 48 semaines améliorait de façon importante les symptômes de la maladie de Parkinson, et des recherches sont en cours pour confirmer ces résultats.

•Maximiser votre taux de vitamine D. Il existe un lien direct entre la maladie de Parkinson ainsi que plusieurs autres pathologies graves et une carence en Vitamine D, même dans les endroits où il y’a beaucoup de soleil. Elle est impliquée dans la fonction biochimique de tous vos cellules et tissus, par conséquent, lorsque vous en manquez, votre corps entier a du mal a fonctionner de manière optimale.

•Manger des aliments complets, biologiques, non transformés autant que vous le pouvez, sans huiles hydrogénées et autres mauvaises graisses et sirop de maïs riche en fructose, et informez vous sur les aliments qui sont génétiquement modifiés connus sous le nom d’aliments « OGM ». Manger des aliments aussi naturels que possible aidera votre corps à maintenir son équilibre et minimisera la prévalence des maladies.

Souvenez-vous que, probablement plus que tout autre facteur, le régime alimentaire doit fournir à votre corps ce dont il a besoin pour éviter les maladies et fonctionner au mieux.

 
SOURCE https://french.mercola.com/sites/articles/archive/2018/03/23/maladie-de-parkinson-exercices-a-haute-intensite.aspx

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...