Accueil COMMUNICATION UN YAOURT CONTRE PARKINSON

UN YAOURT CONTRE PARKINSON

2
0
3

SOURCE : RESEAU PARKINSON QUEBEC

UN YAOURT CONTRE PARKINSON dans COMMUNICATION yaourt-nature-miblog

16/09/2014

L’étude menée par des chercheurs de l’Institut Max Planck de biologie moléculaire et cellulaire et de génétique a révélé qu’un apport en D-lactate et glycolate, permet de maintenir une activité mitochondriale élevée, empêche la dégénérescence et améliore la survie des neurones. Les chercheurs ont ainsi pu traiter des cellules affectées par la maladie de Parkinson et restaurer l’activité des mitochondries. Les auteurs sont persuadés que les produits du DJ-1(D-lactate et glycolate) pourraient avoir des effets curatifs et préventifs dans la maladie de Parkinson. Le chercheur Kurzchalia conclut : « on peut développer un yaourt enrichi en D-lactate protecteur contre la maladie de Parkinson et  c’est par la même occasion très savoureux !».

Puisque les acides glycolique et D-lactique sont naturellement présents dans les fruits non mûrs et certaines sortes de yaourt, ils constituent une véritable piste de traitement ou de prévention de la maladie de Parkinson.

Lien:

http://bio.biologists.org/content/early/2014/07/29/bio.20149399.abstract?sid=edc4bfc2-43e1-4c4c-931a-4070c1b27b9a

Corinne

59 ans mariée avec Serge (depuis 38 ans) 3 enfants : Sonia 35 ans - Jérémie 32 ans - Marine 25 ans Lieu de vie : Région toulousaine 1ers symptômes de la maladie de Parkinson à 41 ans Diagnostic de maladie de Parkinson à 42 ans (depuis 18 ans) Interruption de carrière professionnelle et mise en invalidité 2e catégorie à 49 ans (depuis 10 ans) transformée en retraite pour inaptitude le 1/6/2014 ! 2012 à aujourd'hui : 2 chirurgies successives du dos - AVC - bris de matériel nécessitant une 3e chirurgie pour le moment évitée grâce à programme d'activité physique intense Animation d'un groupe d'échanges de malades et aidants dans l'établissement thermal d'Ussat-les-Bains réduite aujourd'hui à la période annuelle de cure thermale (2018 = 10e année successive). Bénévolat très actif au sein de l'association France Parkinson depuis 10 ans interrompu en 2018. Représentativité publique et défense des intérêts des jeunes parkinsoniens active jusqu'en 2018. Déléguée départementale (Haute-Garonne) de l'Association France Parkinson de septembre 2014 à fin 2016 De janvier 2017 à janvier 2018 chargée de mission/conseil auprès de la nouvelle déléguée et de relations avec le monde institutionnel, professionnel et associatif. Désormais patiente experte en éducation thérapeutique de la maladie de Parkinson (ETPARK Toulouse) et toujours au service des malades et de leurs proches, notamment "jeunes" (= en âge de vie active) par le soutien du Café Jeunes Parkinson 31 jusqu'en 6/2018.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Corinne
Charger d'autres écrits dans COMMUNICATION

2 Commentaires

  1. audrey

    5 novembre 2014 à 19 h 14 min

    Quelles sont les « sortes de yaourts » qui contiennent ces acides glycolique et D-lactique?
    Merci

  2. Catherine

    27 septembre 2014 à 13 h 51 min

    Bonjour Corinne,
    Article interessant qui me rappelle la cure de Diane Patenaude (voir son blog)
    Est-ce les mêmes principes actifs ???
    Amicalement,
    Catherine

Laisser un commentaire

Consulter aussi

MALADIE DE PARKINSON : BIENFAITS D’UNE SUPPLEMENTATION EN LITHIUM

Selon des chercheurs américains, en supplémentant l’alimentation des patients parkin…