COMMUNICATION

Maladie de Parkinson : le recyclage des mitochondries en cause

De l’atteinte neurologique qu’est la maladie de Parkinson, il résulte une destruction lente et progressive des cellules du système nerveux central. Il en découle des problèmes moteurs, tels que des tremblements, une rigidité musculaire et un ralentissement des mouvements. Les malades peuvent également ressentir des difficultés intellectuelles, comme des pertes de mémoire.

Mais pourquoi les neurones sont-ils détruits ? Cette question est loin d’être résolue, mais les chercheurs travaillent sur quelques pistes. L’une d’entre elles concerne un processus appelé mitophagie, qui permet aux cellules de se débarrasser de leurs mitochondries défectueuses. Ces organelles sont essentielles, car elles fournissent à la cellule l’énergie dont elle a besoin pour fonctionner. Elles sont particulièrement importantes pour les neurones qui travaillent ardemment tout au long de leur cycle de vie. Le processus de mitophagie assure le recyclage des mitochondriesdéficientes et préserve la performance des cellules. Selon les spécialistes, une mitophagie défaillante pourrait affecter le développement des neurones et conduire à des problèmes cérébraux.

L'acteur Michael J. Fox, héros de la trilogie Retour vers le futur, est atteint de la maladie de Parkinson. En 2000, il a fondé la Michael J. Fox Foundation for Parkinson's Research, et a récolté 90 millions de dollars pour aider la recherche sur cette maladie.
L’acteur Michael J. Fox, héros de la trilogie Retour vers le futur, est atteint de la maladie de Parkinson. En 2000, il a fondé la Michael J. Fox Foundation for Parkinson’s Research, et a récolté 90 millions de dollars pour aider la recherche sur cette maladie. © polymath blues, Flickr, cc by nc nd 2.0

La protéine Fbxo7 essentielle à la mitophagie

Une étude récente a mis en évidence le rôle de deux gènesPark2 et Park6, dans la mitophagie. Ces derniers codent respectivement pour deux protéines, la parkine et Pink1, qui sont associées à la maladie de Parkinson. Ces observations suggèrent un lien entre cette maladie neurologique et le processus de mitophagie. Cependant, les mécanismes génétiques cachés derrière cette connexion sont pour le moment assez obscurs. Des chercheurs de l’University College London viennent éclaircir une part de ce mystère. Dans leur étude, publiée dans la revue Nature Neuroscience, ils ont mis le doigt sur un nouveau gène, appelé Park15 et codant pour la protéine Fbxo7, qui participe au processus de mitophagie. Ce gène serait muté chez les patients atteints de Parkinson.

Leurs résultats montrent que la protéine Fbxo7 interagit directement avec la parkine pour assurer la mitophagie et maintenir un équilibre de mitochondries actives dans la cellule. Les cellules qui produisent moins de Fbxo7 ne sont pas capables de transporter suffisamment de parkine dans les mitochondries et ne réalisent pas une mitophagie efficace. En revanche, en augmentant artificiellement la synthèse de Fbxo7 chez la mouche, les auteurs ont pu rétablir l’import de parkine et la dégradation correcte des mitochondries imparfaites. Ces résultats démontrent l’importance de Fbxo7 dans le maintien d’une balance mitochondriale adéquate. Or, chez les personnes souffrant de la maladie de Parkinson, le gène Park15, qui code pour Fbxo7, est muté. Elles ne peuvent donc pas réaliser la mitophagie correctement, ce qui expliquerait pourquoi leurs neurones dégénèrent.

« Cette recherche montre l’importance des mitochondries pour la santé des neurones », explique Heike Laman, participant à cette étude. Cette découverte pourrait permettre de développer des thérapies contre la maladie de Parkinson en ciblant les mitochondries.

Le 16/08/2013 à 11:33 – Par Agnès Roux, Futura-Sciences

Lien Internet

A propos de Corinne

58 ans mariée avec Serge (depuis 37 ans) 3 enfants : Sonia 34 ans - Jérémie 31 ans - Marine 24 ans Lieu de vie : Région toulousaine 1ers symptômes de la maladie de Parkinson à 41 ans Diagnostic de maladie de Parkinson à 42 ans (depuis 17 ans) Interruption de carrière professionnelle et mise en invalidité 2e catégorie à 49 ans (depuis 9 ans) transformée en retraite pour inaptitude le 1/6/2014 ! 2012 à aujourd'hui : 2 chirurgies successives du dos - AVC - bris de matériel nécessitant une 3e chirurgie pour le moment évitée grâce à programme d'activité physique intense Animation d'un groupe d'échanges de malades et aidants dans l'établissement thermal d'Ussat-les-Bains Bénévolat très actif au sein de l'association France Parkinson depuis 10 ans Représentativité publique et défense des intérêts des jeunes parkinsoniens Déléguée départementale (Haute-Garonne) de l'Association France Parkinson depuis septembre 2014 à fin 2016 A partir de janvier 2017 chargée de mission/conseil auprès de la nouvelle déléguée et de relations avec le monde institutionnel, professionnel et associatif au service des malades et de leurs proches, notamment "jeunes"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...