RECHERCHE

RECHERCHE

 

Une nouvelle molécule prometteuse pour le traitement de la maladie de Parkinson

 

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/73024.htm

 

Une équipe de l’Instituto de Quimica Medica de Madrid, appartenant au Centro de Investigaciones Cientificas (CSIC) vient d’annoncer le développement d’une molécule efficace contre la maladie de Parkinson. La maladie de Parkinson est la seconde maladie neurodégénérative la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer. Si, comme cette dernière, ses causes sont encore aujourd’hui mal connues, elle se caractérise notamment par des troubles de la motricité, des tremblements et une rigidité musculaire.

Ces symptômes sont la conséquence d’une destruction progressive des « neurones dopaminergiques ». Ces neurones, présents dans la substance noire du cerveau synthétisent la dopamine, un neuro-transmetteur qui assure la communication entre cellules du cerveau via les synapses. Ils véhiculent cette dopamine vers le stratium, une autre région du cerveau impliquée notamment dans le contrôle des mouvements et certaines fonctions cognitives. Ainsi, la dégénérescence des neurones de la substance noire observée dans la maladie de Parkinson réduit la quantité de dopamine disponible et empêche le bon fonctionnement du stratium.

Pour lutter contre la maladie, l’enjeu est donc de stopper la dégénérescence de ces neurones dopaminergiques. A ce jour les traitements disponibles sont uniquement symptomatiques. Le plus utilisé est la L-DOPA, qui permet à l’organisme de reconstituer de la dopamine. Il n’agit cependant pas sur la dégénérescence neuronale, et ne permet pas d’envisager une guérison. Son effet a en outre à tendance à diminuer au cours du temps et nécessite des prises très fréquentes et un protocole très contraignant. Des pistes sont par ailleurs à l’étude pour régénérer les cellules dopaminergiques grâce au recours à des cellules souches, mais il ne semble pas que des applications thérapeutiques soient envisageables à court terme.

Dans ce contexte, la molécule développée par l’équipe espagnole, « S14″, apporterait un progrès très significatif : les essais réalisés sur des rongeurs ont montré que la nouvelle molécule a conduit à la formation de nouvelles cellules dopaminergiques. Contrairement aux traitements actuels, ce nouveau composé serait ainsi le premier à présenter des vertus curatives de la maladie de Parkinson.

Mise au point dans le cadre du programme national INNPACTO de soutien à des projets de R&D en partenariat public-privé, la molécule « S14″ a déjà fait l’objet d’un brevet dont la licence a été acquise par la société Araclon Biotech. Des travaux pré-cliniques ont débuté et les chercheurs espèrent pouvoir engager la phase d’essais cliniques d’ici deux ans.

 

 

 

 

 

Sources :

 

Un estudio del CSIC desarrolla una molécula con aplicaciones potenciales en el tratamiento del Parkinson, CSIC, 10/04/2013 - http://redirectix.bulletins-electroniques.com/fj0oB

 

Rédacteurs :

 

Bertrand Bouchet, Conseiller pour la Science et la Technologie - bertrand.bouchet@diplomatie.gouv.fr
 

Origine : BE Espagne numéro 126 (15/05/2013) – Ambassade de France en Espagne / ADIT -

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/73024.htm

 

A propos de Corinne

58 ans mariée avec Serge (depuis 37 ans) 3 enfants : Sonia 34 ans - Jérémie 31 ans - Marine 24 ans Lieu de vie : Région toulousaine 1ers symptômes de la maladie de Parkinson à 41 ans Diagnostic de maladie de Parkinson à 42 ans (depuis 17 ans) Interruption de carrière professionnelle et mise en invalidité 2e catégorie à 49 ans (depuis 9 ans) transformée en retraite pour inaptitude le 1/6/2014 ! 2012 à aujourd'hui : 2 chirurgies successives du dos - AVC - bris de matériel nécessitant une 3e chirurgie pour le moment évitée grâce à programme d'activité physique intense Animation d'un groupe d'échanges de malades et aidants dans l'établissement thermal d'Ussat-les-Bains Bénévolat très actif au sein de l'association France Parkinson depuis 10 ans Représentativité publique et défense des intérêts des jeunes parkinsoniens Déléguée départementale (Haute-Garonne) de l'Association France Parkinson depuis septembre 2014 à fin 2016 A partir de janvier 2017 chargée de mission/conseil auprès de la nouvelle déléguée et de relations avec le monde institutionnel, professionnel et associatif au service des malades et de leurs proches, notamment "jeunes"

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...