COMMUNICATION

ACTIVITE PHYSIQUE : ENCORE ET ENCORE…

Thierry Vachet malade et sportif à la fois
Atteint de Parkinson, à l’âge de 48 ans, ce sportif accompli a créé une association pour encourager les malades à pratiquer le sport.
ACTIVITE PHYSIQUE : ENCORE ET ENCORE... dans COMMUNICATION Thierry-Vachet-malade-et-sportif-a-la-fois_reference
En novembre dernier, Thierry Vacher avait participé à une conférence proposée par France Parkinson sur le thème «  La maladie de Parkinson et l’activité physique  ». -

J‘ai été diagnostiqué le 9 janvier 2009 mais j’avais ressenti les premières atteintes de la maladie dès 2008, précise Thierry Vachet. J’ai appris alors que j’étais sans doute le plus jeune malade de Parkinson dans le département et ailleurs. Pourtant, j’étais un sportif accompli et j’avais parcouru, par exemple, le marathon en 2 h 54. J’ai entamé alors une descente aux enfers.

Il faut dire que Thierry Vachet, à l’époque, a essayé de poursuivre son travail chez Locapharm, où il était acheteur. Mais, après vingt-trois ans passés dans cette société, il est obligé, au bout de cinq mois, d’admettre qu’il ne pourra plus travailler.

Une forte volonté de rebondir

Mais ce sportif accompli qui, depuis toujours, aime se battre contre lui-même, décide d’être acteur de son devenir et non spectateur. Il s’investit tout d’abord dans l’Association France Parkinson et aide à la mise sur pied d’une conférence qui connaît un beau succès, la maladie de Parkinson et l’activité physique.
« En octobre 2010, j’ai voulu aller plus loin en créant l’association Sport maladies Parkinson événements, poursuit Thierry Vachet. Je souhaite qu’elle permette de faire connaître cette maladie à travers le sport. Depuis début janvier, j’ai changé l’objet pour élargir son champ d’actions aux maladies et au culturel. Et, depuis peu, le président d’honneur est Sébastien Lemeaux, judoka handicapé, au palmarès sportif impressionnant comme un double titre européen en 2007. »
Avec cette association, Thierry Vachet compte mettre sur pied des actions dont les bénéfices iront à la recherche sur la maladie de Parkinson.
Parallèlement à son engagement dans cette association, Thierry Vachet a voulu reprendre l’entraînement pour retrouver les sensations de la course à pied. « J’ai recommencé très progressivement à courir il y a six mois, précise-t-il, sans l’esprit de compétition mais tout simplement parce que je pense que le sport peut être bénéfique pour moi et bien d’autres atteints de cette maladie. C’est alors qu’est né mon projet de participer aux 100 km de Chavagnes-en-Paillers, en Vendée, en mai 2012 (lire ci-dessous). »

Sports maladie Parkinson événements, Thierry et Marie-Christine Vachet. Contact : tél. 06 83.75.36.94. Internet : www.sports-maladieparkinson-evenements.frCourriel : thierryvachetAfree.fr

Jean-François Levert

A propos de Corinne

58 ans mariée avec Serge (depuis 37 ans) 3 enfants : Sonia 34 ans - Jérémie 31 ans - Marine 24 ans Lieu de vie : Région toulousaine 1ers symptômes de la maladie de Parkinson à 41 ans Diagnostic de maladie de Parkinson à 42 ans (depuis 17 ans) Interruption de carrière professionnelle et mise en invalidité 2e catégorie à 49 ans (depuis 9 ans) transformée en retraite pour inaptitude le 1/6/2014 ! 2012 à aujourd'hui : 2 chirurgies successives du dos - AVC - bris de matériel nécessitant une 3e chirurgie pour le moment évitée grâce à programme d'activité physique intense Animation d'un groupe d'échanges de malades et aidants dans l'établissement thermal d'Ussat-les-Bains Bénévolat très actif au sein de l'association France Parkinson depuis 10 ans Représentativité publique et défense des intérêts des jeunes parkinsoniens Déléguée départementale (Haute-Garonne) de l'Association France Parkinson depuis septembre 2014 à fin 2016 A partir de janvier 2017 chargée de mission/conseil auprès de la nouvelle déléguée et de relations avec le monde institutionnel, professionnel et associatif au service des malades et de leurs proches, notamment "jeunes"

7 Réponses à “ACTIVITE PHYSIQUE : ENCORE ET ENCORE…”

  1. Le 6 mars 2017 à 12 h 08 min benedicte B. a répondu avec... #

    j’ai le parkinson depuis 27 ans et neuro stimulee depuis 8 ans j’ai 58 ans Je suis passionnee de danse latine salsa, bachata et merenguee mais frustree car mon corps ne me permet pas de danser comme je le souhaiterai parfois pas du tout parfois un peu bien que jamais tres souplement je m’accroche quand meme mais je me dis que je place la barre un peu haut Y a-t-il des parkinsonniens ici mordus de ces danses j’aurai aime lire des temoignages ;

    Sinon je me rends compte que bouger est benefique pour cette maladie autant moralement que physiquement meme si les mouvements ne sont pas aussi surs qu’avant. Je fais du velo, de la marche et de la natation en moyenne 2 fois par semaine (une de ces activites suivant la saison ) et quelques soirees dansantes quand je l’ose. Le regard des autres me gene toujours apres tant d’annees.

  2. Le 8 février 2017 à 4 h 31 min Corinne a répondu avec... #

    Vous pouvez consulter les articles de ce blog ou du site http://www.franceparkinson.fr relatifs à l’activité physique ou encore demander l’avis de votre neurologue, médecin traitant ou kinésithérapeute. Cordialement.

  3. Le 9 décembre 2016 à 14 h 45 min VIDAL a répondu avec... #

    Bonjour
    Je confirme que malgré les difficultés: « plus d’essence dans le moteur », rigidité, distonie, rigidité… il faut se bouger.
    Je suis diagnostiqué depuis 4 ans et 1/2 et je me force tout les jours à venir en vélo au boulot (7 kms) parfois avec l’aide de mes deux jambes et parfois au ralentit mais toujours avec fierté.
    Je fais du badminton 3 fois dans la semaine, souvent en retard, parfois je chute (déplacement à l’arrière aléatoire avec les pieds qui trépignent sur place et le haut du corps qui va au delà…) je pratique nouvellement la marche athlétique (difficulté à balancer la jambe droite et à attaquer du talon le sol « réglementairement ». Le WE je cours un peu (30 mns à 11kms.h) et parfois je m’aligne sur des trails de plus de 10 kms (là, j’ai une sciatique à droite, alors bof) et l’été si c’est des randonnées et du VTT, l’hivers c’est ski de fond et de descente.
    Tout cela à l’air « beau », mais souvent, je me dépasse et/ou oubli mon traitement (ramené d’une sortie ski de fond une fois en motoneige et une fois descendu en « luge sur mon surf du haut de la station car épuisé), une autre fois, ma jambe droite ne me portait plus en redescendant d’une rando et je suis rentré en boitant, façon robot hémiplégique).
    Mais faire par exemple le mont Ventoux face nord en marchant, quitte à être vider donne de la force.
    je refuse de me contenter de ne par réussir à se tourner dans son lit, à m’appuyer sur ma main droite pour me lever, ne pas réussir à vidange ma vessie correctement ou au contraire devoir courir pour pisser avant une cata.
    j’alterne le mieux (jamais le meilleur) et le moins bon (parfois le pire) et je bosse, alors…
    la PARK est maladie du mvt (pas que…), alors bougeons.

  4. Le 18 novembre 2016 à 7 h 22 min Corinne a répondu avec... #

    Bonjour Serge et merci pour votre confiance ! Vous pouvez consulter tous les articles témoignages ou réponses de ce blog sur les bienfaits de l’activité physique sur la maladie de Parkinson. Tous sont d’actualité puisque l’on sait aujourd’hui à quel point l’activité physique régulière d’endurance (intensité modérée) est capable de compléter efficacement nos traitements.
    Activité physique d’endurance : la marche est recommandée par exemple
    Régulière : fréquence identique d’une semaine à l’autre (tous les 2 jours ou 3 fois par semaine)
    Intensité modérée : à « bon » pas

    Petits + qui créent de la motivation :

    - une activité qui plait
    +
    - une activité collective
    +
    - une activité mesurable (qui compare objectif/réalisation en distance ou durée de marche par exemple).

    Bon courage car il en faut souvent surtout au début ! Et si vous n’êtes ou n’avez jamais été « sportif » c’est le moment de vous y mettre !

    Corinne 58 ans / 17 ans de maladie
    (marche/renforcement musculaire/jeux collectifs 3 fois par semaine)

  5. Le 18 novembre 2016 à 6 h 22 min Jambart a répondu avec... #

    Je là maladie parkinson depuis 2014 je voudrais refaire du sport.velo où autres possible est le qu elle merci beaucoup pour votre réponse

  6. Le 24 janvier 2012 à 15 h 56 min dhénin marie-christine a répondu avec... #

    moi je confirme également je souffre de la maladie depuis NOV 2005 et je me suis remise au sport vélo elliptique 15 minutes puis 10 minutes vélo d’ appartement et la ce matin j’ ai fait de la course à pieds avec mon mari qui est courreur depuis que je pratique du sport j’ ai moins de blocage et de perte équilibre mon age 42 ans alors faite du sport

  7. Le 11 janvier 2012 à 10 h 31 min Marie Canu a répondu avec... #

    Je confirme : je ne suis pourtant pas une sportive. Mais depuis que je suis malade, je ne trouve mon équilibre que grâce à une bonne heure de sport au quotidien (ou presque !). Cela entretient le physique mais surtout, fait oublier beaucoup la faiblesse, parfois déprimante où se trouve le corps.

Ajouter votre réponse

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...