RECHERCHE

LA MALADIE DE PARKINSON ACCROIT LE RISQUE DE MELANONE

 

 

Les personnes souffrant de la maladie de Parkinson ont jusqu'à deux fois plus de risques que les autres de contracter un cancer de la peau mortel, selon une méta-analyse portant sur 12 études et publiée lundi.

Les personnes souffrant de la maladie de Parkinson ont jusqu’à deux fois plus de risques que les autres de contracter un cancer de la peau mortel, selon une méta-analyse portant sur 12 études et publiée lundi.

 

AFP – Les personnes souffrant de la maladie de Parkinson ont jusqu’à deux fois plus de risques que les autres de contracter un cancer de la peau mortel, selon une méta-analyse portant sur 12 études et publiée lundi.

De précédentes recherches avaient montré des résultats non concluants, mais cette méta-analyse de l’Institut national américain des sciences de santé environnementale, publiée dans le journal Neurology, met en évidence un risque nettement accru de mélanome chez les malades de Parkinson, une maladie neuro-dégénérative.

Les femmes souffrant de la maladie de Parkinson ont 1,5 fois plus de risques que le reste de la population de contracter un mélanome, la forme la plus dangereuse de cancer de la peau, et les hommes deux fois plus.

En revanche, aucun lien entre Parkinson et les autres types de cancer de la peau n’est apparu à l’examen des 12 études ayant servi de base à cette analyse, et qui ont été conduites entre 1965 et 2010.

Dans chacune des études, le nombre de patients souffrant à la fois de Parkinson et d’un mélanome ne dépassait pas 10 cas, mais la méta-analyse met clairement en évidence le lien entre les deux.

« Les patients souffrant de la maladie de Parkinson ont en général un risque moindre de développer un cancer, en particulier les cancers liés au tabac, mais ils pourraient avoir un risque plus élevé de mélanome », a résumé Honglei Chen, l’auteur de cette analyse.

« L’une des explications possibles à ce lien entre la maladie de Parkinson et le mélanome est que les deux maladies pourraient avoir des facteurs de risques génétiques ou environnementaux en commun », selon ce chercheur, qui précise cependant que « la compréhension de ce lien est encore très parcellaire ».

Entre 5 et 10 millions de personnes dans le monde souffrent de la maladie de Parkinson, qui se traduit notamment par des tremblements, des difficultés à effectuer certains mouvements et des problèmes d’équilibre.

Environ 132.000 mélanones sont diagnostiqués chaque année au niveau mondial, selon l’Organisation mondiale de la santé.

SOURCE : France 24

Click here to find out more!

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...