RECHERCHE

WEB : PRESENTATION « PRIORITE CERVEAU »

http://www.priorite-cerveau.com/

logo.jpg
 

Addictions, anxiété, troubles de l’humeur, épilepsies, migraines, sclérose en plaque, maladie de Parkinson, troubles psychotiques, démences dont la maladie d’Alzheimer, accidents vasculaires cérébraux, traumatismes, selon une étude menée par l’European Brain Council, 127 millions de patients en Europe, seraient touchés par une ou plusieurs maladies du cerveau, environ 15 millions en France.
Ces maladies retentissent lourdement sur les patients et leurs familles, et sont bien souvent une cause d’exclusion, voire de handicap. Elles ont aussi des conséquences économiques préoccupantes.

De nombreux participantsPour relever ces défis humains et économiques majeurs, il est indispensable de progresser dans la compréhension des mécanismes du cerveau normal et pathologique, afin d’être en mesure de développer les traitements curatifs qui font encore trop souvent défaut.

La Société des Neurosciences, la Société Française de Neurologie et la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau se sont unies pour organiser le colloque « Priorité Cerveau », le 16 septembre 2010, au Collège de France. Placé sous le haut patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République Française, avec la participation de Madame Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, ce colloque national a été l’occasion pour les organisateurs de présenter 10 propositions pour dynamiser la recherche sur le cerveau. Des propositions reprises dans le livre Priorité Cerveau, des découvertes aux traitements, sorti, le jour du colloque, chez Odile Jacob.

Les 10 propositions pour progresser dans la connaissance du cerveau et soigner ses maladies.

priorite-cerveauExtrait du livre Priorité Cerveau

  1. Renforcer la recherche fondamentale sur la connaissance du développement, du vieillissement et de la physiologie du cerveau.
  2. Renforcer le caractère pluridisciplinaire de la recherche en neurosciences en promouvant notamment les interfaces avec la chimie, les nanotechnologies, les mathématiques, et les sciences humaines et sociales tout en assurant un encadrement éthique.
  3. Créer des centres de recherche translationnelle entre la recherche fondamentale, la neurologie et la psychiatrie.
  4. Renforcer la recherche en psychiatrie en favorisant la création de nouvelles équipes.
  5. Créer des centres de gestion, de stockage et d’analyse des données cliniques, d’imagerie et biologiques pour les maladies neurologiques et psychiatriques.
  6. Renforcer les moyens en personnel de soutien à la recherche clinique et de laboratoire (infirmières de recherche, ARC, gestionnaires de plates-formes, techniciens et ingénieurs de plates-formes).
  7. Créer des postes mixtes hôpital-recherche comme il existe des postes hospitalo-universitaires.
  8. Promouvoir les interactions entre recherche académique et recherche finalisée, en particulier par une meilleure articulation avec la recherche pharmaceutique et les entreprises de biotechnologies.
  9. Accroître l’organisation institutionnelle des interactions de la communauté des chercheurs avec celle du monde associatif, représentant des patients et de leurs familles.
  10. Exiger une ligne de financement propre pour la recherche sur le cerveau qui pourrait émaner d’une fondation dédiée.

 

 

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...