EMPLOI

WEB : MALADIES CHRONIQUES & EMPLOI

Vu sur http://www.maladie-travail-aqui.org/vivre-au-travail-avec-une-maladie-chronique.php

Définition

La maladie chronique évolutive se définit selon l’OMS, comme « un problème de santé qui nécessite une prise en charge sur plusieurs années ». Cette définition regroupe des maladies très diverses, comme des maladies transmissibles et non transmissibles, certaines maladies mentales et des altérations anatomiques et fonctionnelles.

Le sida, certaines hépatites, le cancer, le diabète, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, l’épilepsie, la maladie d’Alzheimer, l’asthme, les rhumatismes, la myopathie sont des maladies chroniques évolutives.

Les progrès scientifiques a permis de transformer ces maladies au pronostic souvent défavorable, en maladies chroniques. De plus en plus de personnes vivent avec ces maladies, qui peuvent générer de fortes répercussions, à plus ou moins long terme, dans la vie quotidienne.

Le travail

Beaucoup de personnes atteintes de maladies chroniques évolutives travaillent. Pourtant, l’impact de ces maladies dans le travail est méconnu. La chronicité et l’évolutivité de la maladie peuvent engendrer des effets invisibles aux yeux des collègues et de la hiérarchie. Cependant ils peuvent avoir un impact important dans l’organisation du travail et dans les relations du collectif.

Si des personnes atteintes de maladies chroniques évolutives peuvent travailler sans que les effets de leurs pathologies leur posent des difficultés, d’autres doivent gérer des effets plus lourds au quotidien, et remettre à terme leur activité dans l’entreprise. Chaque personne est un cas particulier. Selon le type d’activité, la maladie, et le « ressenti » de la personne, l’approche du maintien dans l’emploi doit s’effectuer différemment.

L’isolement

La plupart des personnes gèrent leurs difficultés seules, par méconnaissance ou par choix. Elles n’osent pas ou refusent de faire intervenir les différents professionnels du maintien dans l’emploi.

Une approche par le travail de ces maladies extra-professionnelles

Si les maladies professionnelles reconnues sont bien prises en charge dans l’entreprise, les autres maladies font partie, dans les esprits, de la sphère privée. Nous les appelons « les maladies extra-professionnelles ». La personne malade n’a pas souvent le statut de travailleur handicapé. L’invisibilité de la maladie fait  oublier que la personne peut être en difficulté. Souvent gérée de manière individuelle, la problématique de la maladie extra-professionnelle reste pourtant une histoire collective.

Pour appréhender au mieux ces maladies au travail, l’hypothèse d’une approche globale et collective semblait la plus indiquée pour régler l’ensemble des difficultés à la fois individuelles et collectives dans l’entreprise.Une approche par le travail permettait de mettre le doigt sur l’ensemble des difficultés qu’une approche individuelle n’aurait pas permis.

Quatre pathologies sélectionnées

Il existe de nombreuses formes de pathologies chroniques évolutives. Notre projet s’est appuyé sur quatre pathologies représentatives :

  • la sclérose en plaques
  • les cancers
  • les hépatites virales B et C
  • le VIH/sida

Absences du VIH dans les diagnostics

Au cours de l’étude, il a été impossible de concrétiser un diagnostic en entreprise sur un cas de VIH/sida. Plusieurs analyses de demandes ont été effectuées, mais n’ont pas abouti. L’enquête Vespa2, effectuée en 2004, montre que la majorité des personnes réservent à certains de leurs proches l’information sur leur séropositivité. Ainsi un quart des personnes maintient le secret vis-à-vis de leur entourage.

62% ont choisi de taire leur maladie sur leur lieu de travail, par crainte d’être jugé et/ou rejeté.

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...