VIE QUOTIDIENNE

VIE DE COUPLE : A méditer…

« Je suis jeune et j’ai la maladie de Parkinson : quel avenir pour mon couple quand je ne connais même pas le mien ? J’ai peur…

« J’ai l’âge d’une riche vie intime, l’âge de séduire, l’âge d’être séduit(e) et ma maladie bouleverse tout ce que j’ai construit avec l’homme ou la femme de ma vie ».

« Je suis seule et ne souhaite pas le rester toute ma vie. Vais-je pouvoir « faire » ou « refaire » ma vie ?

Pourquoi ?

Parce-que cette maladie a des répercussions physiques et psycho-comportementales visibles plus ou moins bien contrôlées par les médicaments (lenteur – raideur – tremblement) diminuantes au niveau relationnel en général (le regard des autres) et au niveau de la relation dans le couple plus particulièrement (le regard de l’autre…).

Parce-qu’en plus, le stress provoqué par la peur de décevoir l’autre, de moins plaire à l’autre, de faire peur à l’autre peut augmenter les symptômes, notamment les tremblements : c’est alors un cercle vicieux…

Parce-que, surtout jeune, on se demande si l’autre va supporter longtemps les changements progressifs générés par la maladie…

Car avoir la maladie de Parkinson à 20 30 40 ou 50 ans n’a pas la même incidence sur la relation de couple qu’avoir la maladie de Parkinson à 60 70 ou 80 ans : d’une part, la durée de vie commune restante est plus longue et d’autre part le type de relation est différent dans le premier cas…

Corinne

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...