RECHERCHE

WEB : UN MICROLABORATOIRE DANS LE CERVEAU

On n’arrête plus le progrès…

 

http://www.lesechos.fr/info/hightec/020375919436-un-microlaboratoire-dans-le-cerveau.htm

[ 23/02/10  ]

Comment mesurer l’activité chimique dans une zone localisée du cerveau ? La réponse à une question aussi délicate est d’une simplicité biblique : en implantant un composant électronique dans le crâne. Une équipe de chercheurs de l’Université Mayo de Rochester aux Etats-Unis vient de réaliser cette expérience sur des animaux. L’objectif consiste à mesurer l’activité de certains neurotransmetteurs comme la sérotonine ou la dopamine. Ces deux molécules jouent un rôle très important dans les liaisons électrochimiques qui connectent les neurones entre eux. Les chercheurs ont installé dans le cerveau de porcs, apparemment consentants (heureusement !), un véritable microlaboratoire comprenant une électrode et un microprocesseur couplés à un émetteur Bluetooth. En envoyant un courant électrique (faible), un processus d’oxydation de la dopamine est entamé. La détection en temps réel de cette réaction permet de mesurer le taux de dopamine généré entre deux synapses (les jonctions entre les neurones). Un déficit en dopamine est responsable de la maladie de Parkinson, alors qu’un dysfonctionnement des neurones sérotoninergiques peut entraîner la dépression.

Les chercheurs estiment que ces expériences vont permettre d’établir le flux de ces molécules dans le cerveau. Ils envisagent, à condition d’obtenir l’autorisation de l’agence de santé américaine (FDA), d’implanter une version plus miniaturisée de cet équipement chez un humain. Ils souhaiteraient notamment mesurer les variations du taux de neurotransmetteurs quand un cerveau humain est soumis à un stimulus.

Les Echos

A propos de Corinne

59 ans mariée avec Serge (depuis 38 ans) 3 enfants : Sonia 35 ans - Jérémie 32 ans - Marine 25 ans Lieu de vie : Région toulousaine 1ers symptômes de la maladie de Parkinson à 41 ans Diagnostic de maladie de Parkinson à 42 ans (depuis 18 ans) Interruption de carrière professionnelle et mise en invalidité 2e catégorie à 49 ans (depuis 10 ans) transformée en retraite pour inaptitude le 1/6/2014 ! 2012 à aujourd'hui : 2 chirurgies successives du dos - AVC - bris de matériel nécessitant une 3e chirurgie pour le moment évitée grâce à programme d'activité physique intense Animation d'un groupe d'échanges de malades et aidants dans l'établissement thermal d'Ussat-les-Bains réduite aujourd'hui à la période annuelle de cure thermale (2018 = 10e année successive). Bénévolat très actif au sein de l'association France Parkinson depuis 10 ans interrompu en 2018. Représentativité publique et défense des intérêts des jeunes parkinsoniens active jusqu'en 2018. Déléguée départementale (Haute-Garonne) de l'Association France Parkinson de septembre 2014 à fin 2016 De janvier 2017 à janvier 2018 chargée de mission/conseil auprès de la nouvelle déléguée et de relations avec le monde institutionnel, professionnel et associatif. Désormais patiente experte en éducation thérapeutique de la maladie de Parkinson (ETPARK Toulouse) et toujours au service des malades et de leurs proches, notamment "jeunes" (= en âge de vie active) par le soutien du Café Jeunes Parkinson 31 jusqu'en 6/2018.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...