COMPORTEMENT, MALADIE, THERAPIES

TCI…

Vous trouverez dans la boîte à outils la définition du TCI ou Trouble du Contrôle des Impulsions… ainsi que l’exposé de trois cas de :

- dépendance aux jeux

- hypersexualité

- boulimie,

et les conclusions très intéressantes d’une revue médicale suisse.

Je voudrais vous rapporter en complément l’histoire d’une amie parkinsonienne qui, consécutivement à la prise du SIFROL, excellent agoniste par ailleurs qui équilibre bien les symptômes de sa maladie (tremblements), a pris en 3 ans 20 kgs en grignotant compulsivement tout au long de la journée… Elle est désespérée, pleure chaque jour et se sent incapable seule de lutter contre ce « trouble de contrôle de ses impulsions alimentaires »qui fait aujourd’hui partie d’elle et ne la quitte plus. Elle perd peu à peu goût à se laver, s’habiller, se maquiller, sortir tant elle a honte de son image dégradée. Elle a perdu confiance en elle et n’a plus comme refuge que la nourriture. Personne autour d’elle ne la comprend ni ne l’aide. Personne ne s’imagine à quel point c’est douloureux d’avaler sans faim une brioche vendéenne en 5 minutes, de ne pas pouvoir s’être raisonné avant mais de culpabiliser après… Puis le surpoids pèse sur ses muscles et ses articulations : elle a du mal à mobiliser un corps difforme, elle ne peut plus enfiler ses chaussettes ou mettre ses chaussures sans aide extérieure et elle a l’impression que sa maladie gagne du terrain en raison de ce surpoids incompatible. On lui dit qu’elle a beaucoup de force et qu’elle doit être capable d’arriver à faire un régime. Tous les matins, en se levant, elle se dit : « Allez aujourd’ui je démarre … » mais très vite ses pulsions se réveillent et tous ses espoirs s’envolent… Une nutritionniste lui a dit de consulter un médecin spécialisé en techniques comportementales et cognitives… encore faut-il même si elle les comprend qu’elle les applique… car côté connaissances en équilibre alimentaire, je vous promets : elle est calée ! Côté couple, son mari n’est plus attiré physiquement par elle et elle craint chaque approche pour être vue dans son intimité cachée habituellement dans des vêtements amples, mais aussi son éloignement … et perd elle-même ses propres envies, s’oublie …Elle passe aujourd’hui son temps derrière son ordinateur où elle recherche des solutions… inadaptées. Elle voudrait supprimer le Sifrol mais elle est tellement bien avec…et le remplacer par davantage de l-dopa, mais elle a peur des dyskinésies… alors elle se dit que diminuer le Sifrol peut peut-être suffire à la soulager de ses pulsions alimentaires, en prenant simultanément 1 mg d’Azylect par jour, moins efficace mais capable de rétablir la déficience dopaminergique résultante… mais qui peut aussi à son tour provoquer des dyskinésies (trop de l-dopa)…, des questions sans réponse mais que je trouve tellement légitimes ! Courage !

Corinne

A propos de Corinne

58 ans mariée avec Serge (depuis 37 ans) 3 enfants : Sonia 34 ans - Jérémie 31 ans - Marine 24 ans Lieu de vie : Région toulousaine 1ers symptômes de la maladie de Parkinson à 41 ans Diagnostic de maladie de Parkinson à 42 ans (depuis 17 ans) Interruption de carrière professionnelle et mise en invalidité 2e catégorie à 49 ans (depuis 9 ans) transformée en retraite pour inaptitude le 1/6/2014 ! 2012 à aujourd'hui : 2 chirurgies successives du dos - AVC - bris de matériel nécessitant une 3e chirurgie pour le moment évitée grâce à programme d'activité physique intense Animation d'un groupe d'échanges de malades et aidants dans l'établissement thermal d'Ussat-les-Bains Bénévolat très actif au sein de l'association France Parkinson depuis 10 ans Représentativité publique et défense des intérêts des jeunes parkinsoniens Déléguée départementale (Haute-Garonne) de l'Association France Parkinson depuis septembre 2014 à fin 2016 A partir de janvier 2017 chargée de mission/conseil auprès de la nouvelle déléguée et de relations avec le monde institutionnel, professionnel et associatif au service des malades et de leurs proches, notamment "jeunes"

11 Réponses à “TCI…”

  1. Le 10 mars 2012 à 22 h 36 min Hélo a répondu avec... #

    Bonsoir à tous !

    J’ ai parki depuis 1an et demi , j’ai 38 ans.
    Pour ma part , c’est le Requip qui m’a fait cet effet , cette impréssion d’être un super-héros, plus de nuit, trop de choses à faire impossible d’imaginer se poser 5min ! 10 kg en moins…. J’ai alors changé pour Neupro en patch , et suis actuellement sous Sifrol. Mais pas 1 seul kg ne revient , à mon grand désespoir !
    Je vous lis, et me dis que c’est peut-être une mauvaise idée de vouloir associer ou changer mon Sifrol avec azilect ?

Ajouter votre réponse

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...