THERAPIES, VIE QUOTIDIENNE

WEB : CONSEILS MEDECINE DOUCE & HYGIENE DE VIE COMPLEMENTAIRES

http://www.iris-santenature.com/Parkinson,130.html

La maladie de Parkinson est caractérisée par l’apparition de tremblements, de rigidité musculaire, la lenteur des mouvements et l’altération des réflexes posturaux.

La cause de cette maladie est ignorée, cependant une relation existe entre certaines maladies et l’apparition du syndrome Parkinsonien, dont l’hérédité est démontrée dans 15 % des cas.

Une des causes peut être l’artériosclérose cérébrale. En traitant le problème circulatoire on améliore le tableau Parkinsonien.

Cette maladie qui affecte en général les hommes, a l’habitude d’apparaître entre 55 et 60 ans. Elle se manifeste sous diverses formes. Quelques fois par des douleurs dans le cou, le dos et les extrémités. Dans d’autres occasions le patient sent une grande fatigue, chute sans motif apparent ou souffre de tremblements, de rigidité et de lenteur dans les mouvements.

Le degré de tremblement est très variable, dans sa forme la plus faible il peut compliquer l’acte de manger.

La rigidité peut affecter un seul côté du corps, dans ce cas le bras restera collé à lui et la jambe trainera à la marche. Si la rigidité affecte le visage, le cou et les deux côtés du corps, la situation est plus grave. Les muscles faciaux deviennent plus rigides et compliquent la parole. La tête tend à pendre vers l’avant par durcissement des muscles antérieurs du cou et le malade adopte la position typique courbé en avant. La position de la tête vers l’avant l’empêche d’avaler correctement la salive, qui s’accumule dans la bouche et provoque un bavement constant. Le malade aura des difficultés à manger et à boire, ce qui provoque souvent une perte importante de poids.

Les muscles jumeaux se contractent et tirent les talons vers le haut, ce qui oblige le malade à marcher sur la pointe des pieds, au risque de tomber. Lorsqu’il chute souvent, il perd confiance, prend peur et ne veut plus se déplacer sans l’aide d’une autre personne.

Il peut également se produire une difformité des mains et des pieds, car les muscles flexeurs se contractent plus que les extenseurs. La rigidité des doigts se manifeste par une position de griffe de la main.

La musculature abdominale subit le même processus, en favorisant la posture de convexité dorsale. Cela provoque un équilibre déficient et des chutes fréquentes, ce qui fait que dans la majorité des cas le malade reste abattu dans une chaise roulante ou alité. Malheureusement cela aggrave la maladie par le degré de passivité et le manque d’exercice, tellement nécessaire dans cette maladie.

COMMENT AFFRONTER CETTE MALADIE ?

Il est très important que le malade connaisse parfaitement sa maladie et ses nécessités. Il doit être motivé, s’activer, se distraire, pratiquer des travaux manuels, etc… Une attitude excessivement protectrice n’est pas bénéfique.

Étant donné que les tremblements sont augmentés par la nervosité et l’excitation, la vie du malade doit être calme et tranquille, mais non passive.

Il est indispensable d’éviter les aliments excitants, piquants et les condiments forts. Un régime lacto-ovo-végétarien est recommandé : fruits secs par exemple, intéressants pour leur grande teneur en huile, cures de fruits hebdomadaires, les boissons alcoolisées comme le vin à petites doses peuvent alléger le tremblement et l’excitation chez certains malades de Parkinson. La levure de bière et le germe de blé sont appropriés pour leur teneur en vitamine B12.

L’exercice aide à améliorer la rigidité musculaire. Avec des objets simples comme un manche à balai, on réalise des mouvements de rotation d’épaules en déplaçant les bras d’avant en arrière au-dessus de la tête. Avec une petite balle on exercera les doigts au moyen de pressions répétées. Ces objets sont aussi utiles que les machines des gymnases les plus modernes.

Les promenades dans l’herbe deux ou trois minutes par jour sont importantes pour la stimulation cérébrale. Pour surmonter les difficultés à la marche, les exercices suivants peuvent être pratiqués :

  • lever les genoux exagérément durant 5 minutes.
  • marcher de courts tronçons avec les pieds très écartés durant 5 minutes.
  • effectuer des demi rotations très lentes.

En général tous les actes difficiles à réaliser doivent être répétés autant que possible. Avec patience les mouvements seront effectués de mieux en mieux et avec plus de sécurité.

PLANTES RECOMMANDÉES

  • Harpagophytum procumbens
  • Filipendula ulmaria
  • Equisetum arvense
  • Salix alba

Mélange aux actions analgésique et reminéralisante.

Préparation Mélanger deux cuillérées à coupe par litre d’eau de cette préparation. Faire une décoction de dix minutes et laisser reposer vingt minutes.

Dose Un verre deux fois par jour.

Ces conseils sont généralistes et ne se substituent en aucun cas à la consultation d’un professionnel de santé.

 

Corinne

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...