THERAPIES

WEB : NEUROSTIMULATION

http://www.bordeaux-info.com/2010/01/28/lhopital-de-bordeaux-se-dote-dun-equipement-chirurgical-les-plus-performants-au-monde-pour-traiter-la-maladie-de-parkinson/

L’Hôpital de Bordeaux se dote d’un équipement chirurgical le plus performant au monde pour traiter la Maladie de Parkinson

En se dotant d’un scanner per-opératoire O’Arm et en le couplant au robot chirurgical NeuroMate acquis en 2006, le Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux a fait de la salle de stéréotaxie du service neurochirurgie B l’une des plus performantes au monde. Grâce à ces équipements, les patients atteints de la Maladie de Parkinson seront opérés dans des conditions optimales. Les électrodes seront implantées dans leur cerveau avec la précision du robot, et leurs positions contrôlées durant la durée de l’intervention.

Seuls deux établissements au monde, le Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux et l’Hôpital de Niguarda en Italie, utilisent NeuroMate et O’Arm pour traiter les patients souffrant de la Maladie de Parkinson.

Depuis plus de 15 ans en France, il est possible de traiter chirurgicalement les symptômes de la Maladie de Parkinson par l’implantation d’électrodes de stimulation. Cette technique de stimulation cérébrale profonde réduit fortement les trois symptômes moteurs de la maladie : tremblement, troubles du tonus et akinésie.

Jusqu’à présent, au Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux, seul le robot de chirurgie stéréotaxique NeuroMate était utilisé par le chirurgien lors de l’intervention (implantation d’électrodes dans le cerveau d’un malade atteint de la maladie de Parkinson). La difficulté, dans une telle intervention, est de définir de façon extrêmement précise la trajectoire d’implantation des électrodes (des calculs très précis sont nécessaires en amont de l’intervention chirurgicale, qui dure en moyenne entre 10 et 12 heures). C’est le rôle du robot NeuroMate : il permet au chirurgien d’optimiser et de fiabiliser son geste opératoire, mais pas d’en contrôler l’exactitude.

Ainsi, jusqu’à aujourd’hui, aucune image en temps réel n’était possible : les examens de contrôle post-opératoires devaient attendre le soir ou parfois même le lendemain, pour que le patient soit en état de supporter un nouveau scanner, avec, dans certains cas, une nouvelle intervention à la clé pour repositionner l’électrode.

Aujourd’hui, O’Arm, scanner portable en salle d’opération, dont le Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux est le deuxième acquéreur en France après le Chu de Limoges, permet de contrôler en temps réel, sous 30 secondes, le geste chirurgical qui vient d’être réalisé. L’efficacité de l’intervention est accrue et les résultats pour le patient sont nettement améliorés. Ce système d’imagerie permet d’obtenir des images en trois dimensions en temps réel, pendant l’intervention chirurgicale, afin d’améliorer significativement la précision, la sécurité et l’efficacité de l’opération, et donc le confort du patient.

Grâce à l’utilisation couplée de Neuromate et d’OArm, le chirurgien est assuré que son travail est parfaitement exécuté sur le plan technique pendant l’intervention. Avant même la suture de la plaie, une image tomodensitométrique est réalisée afin de vérifier le placement correct. Le chirurgien travaille ainsi avec une précision exceptionnelle.

Le scanner O’Arm est utilisé régulièrement et avec succès depuis juin 2009, date d’acquisition de cet équipement par le Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux par le Pôle d’Orthopédie Traumatologie du Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux – et particulièrement le Professeur Jean-Charles Le Huec – pour des opérations complexes de la colonne vertébrale.

Source : Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...