Accueil MALADIE L’OEUF OU LA POULE ?

L’OEUF OU LA POULE ?

2
0
1

Qui est venu en premier : l’oeuf ou la poule ?

Il existe de nombreux cas sujets à un tel paradoxe et la maladie de Parkinson et ses symptômes n’y échappent pas…

Je voudrais vous parler par exemple d’un symptôme fréquent de la maladie de Parkinson, dont il n’est pas évident d’aborder l’existence… mais que je tiens à faire car les jeunes parkinsoniens doivent, même s’ils ne sont pas toujours concernés, savoir pour comprendre et agir quand il le faut !

La recherche tente de trouver des explications à la fréquence de ce symptôme, afin de mieux et plus rapidement identifier les personnes à risque  :

« Très récemment (décembre 2009), le magazine Neurology rapporte que la CONSTIPATION pourrait être l’un des premiers signes du Parkinson. Les chercheurs ont en effet constaté un historique de constipation important chez les personnes souffrant de la maladie de Parkinson. Le Dr Walter A. Rocca et son équipe de la Clinique Mayo de Rochester, au Minnesota, mentionnent que l’historique de constipation est deux fois plus présent chez les personnes ayant le Parkinson que chez ceux qui ne souffrent pas de la maladie.  Les résultats indiquent que la constipation pourrait apparaître plusieurs années avant les autres symptômes de cette maladie.« 

Déjà en 1817, le médecin qui a laissé son nom à la maladie de Parkinson (James Parkinson) avait associé la constipation à cette affection neurodégénérative.

Par ailleurs, d’autres études seront nécessaires pour déterminer si la constipation fait partie des symptômes préliminaires de la maladie de Parkinson ou si elle est un « marqueur » indiquant une susceptibilité accrue.

CELA DIT, QUE FAIRE, ME DIREZ-VOUS ?

Afin de prévenir la constipation liée à la maladie de Parkinson, les médecins recommandent de boire au moins un litre d’eau par jour et de consommer suffisamment de fibres alimentaires.

Vous trouverez dans la « Boîte à outils », deux documents intéressants élaborés par deux associations étrangères pour la maladie de Parkinson.

Corinne
 

Corinne

59 ans mariée avec Serge (depuis 38 ans) 3 enfants : Sonia 35 ans - Jérémie 32 ans - Marine 25 ans Lieu de vie : Région toulousaine 1ers symptômes de la maladie de Parkinson à 41 ans Diagnostic de maladie de Parkinson à 42 ans (depuis 18 ans) Interruption de carrière professionnelle et mise en invalidité 2e catégorie à 49 ans (depuis 10 ans) transformée en retraite pour inaptitude le 1/6/2014 ! 2012 à aujourd'hui : 2 chirurgies successives du dos - AVC - bris de matériel nécessitant une 3e chirurgie pour le moment évitée grâce à programme d'activité physique intense Animation d'un groupe d'échanges de malades et aidants dans l'établissement thermal d'Ussat-les-Bains réduite aujourd'hui à la période annuelle de cure thermale (2018 = 10e année successive). Bénévolat très actif au sein de l'association France Parkinson depuis 10 ans interrompu en 2018. Représentativité publique et défense des intérêts des jeunes parkinsoniens active jusqu'en 2018. Déléguée départementale (Haute-Garonne) de l'Association France Parkinson de septembre 2014 à fin 2016 De janvier 2017 à janvier 2018 chargée de mission/conseil auprès de la nouvelle déléguée et de relations avec le monde institutionnel, professionnel et associatif. Désormais patiente experte en éducation thérapeutique de la maladie de Parkinson (ETPARK Toulouse) et toujours au service des malades et de leurs proches, notamment "jeunes" (= en âge de vie active) par le soutien du Café Jeunes Parkinson 31 jusqu'en 6/2018.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Corinne
Charger d'autres écrits dans MALADIE

2 Commentaires

  1. Corinne

    24 janvier 2010 à 0 h 10 min

    Bonsoir Alain,
    Merci pour ce témoignage qui donne une autre explication de l’origine du phénomène de la constipation. En effet, certains médicaments peuvent aussi le favoriser (voir document association Québec dans boîte à outils : « Les médicaments employés pour traiter la maladie de Parkinson
    (anticholinergiques tel qu’artane, amantadine, selegiline, les agonistes
    dopaminergiques, et le levodopa) peuvent aggraver la constipation. Les
    anticholinergiques particulièrement l’amantadine (Symmetrel) ralentissent le
    péristaltisme – les contractions de l’intestin qui déplace la nourriture via
    l’estomac, les intestins, et le colon. »
    Corinne

  2. alain

    23 janvier 2010 à 16 h 45 min

    bonjour, je suis parkinsonien, jamais auparavant je n’ai été constipé que depuis 2001 date ou l’on m’a dit que j’avais cette maladie et que j’ai commencé à prendre : du « trivastal » – « sinemet » – « requip » – « modopar »plus un médicament pour la constipation. Ce que je puis dire c’est que j’avais des tensions très basses jusqu’à « 7″ que je suis tombé, que j’ai fait une embolie pulmonaire. Depuis que j’ai diminué tous ces médicaments, je n’ai gardé que le « sinemet », ma tension est redevenue normale mais il me faut prendre toujours un médicament pour la constipation. Je vous dis encore qu’avant de prendre tous ces médicaments, je n’avais aucun problème de constipation.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

WEB : LES REVES VIOLENTS PRECURSEURS DE PARKINSON

http://www.slate.fr/lien/25845/reves-violents-precurseurs-parkinson Vos rêves violents son…