THERAPIES

SAUVER L’EQUILIBRE

Passer d’un état « normal » à un autre apparemment « normal » mais troublant, car fruit du ralentissement de la maladie et de l’excitabilité des médicaments dopaminergiques, doit nous faire réfléchir au rôle indispensable de la relation avec notre neurologue pour sauver cet « équilibre » si précaire.

  • Avoir confiance en votre neurologue ; en changer s’il ne vous satisfait pas car il est le partenaire principal de votre parcours de santé  
  • PREPARER votre visite en relevant précisément vos fluctuations (motrices, comportementales et psychologiques) sur 2 à 3 jours voire davantage précédant la visite sur une feuille de papier, sans quoi votre traitement dépendra d’un examen :
  1. Qui n’aura pas lieu à la même heure donc pas à la même distance de vos prises de médicaments que la dernière fois
  2. Qui n’aura pas lieu dans les mêmes conditions (état psychologique et état physique sachant que la maladie de Parkinson provoque une variabilité des symptômes d’un jour à l’autre).
  3. Qui ne tient compte que de votre examen en consultation extérieure à votre domicile.

Et ne croyez pas vous souvenir de tout le jour J !

  • CONFIER tous vos troubles moteurs, comportementaux même « tabous » ou psychologiques : il existe des solutions…
  • POSER toutes vos questions.

Mieux vous décrirez votre état,

plus votre traitement pourra lui être adapté !

SAUVER L'EQUILIBRE dans THERAPIES doc prparersaconsultation.doc

Corinne

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...