VIE QUOTIDIENNE

DORMIR… OU SURFER SUR LE NET ?

 

Il est 3h42 et je ne me suis pas encore couchée…

et je crois ne pas être la seule : n’est-ce pas ?


  • Peu après le début de ma maladie, je n’ai plus supporté la télévision (hypersensibilité au bruit ? station assise prolongée ? inactivité ? je ne sais pas…) devant laquelle chaque soir après le dîner je laisse mon époux (qui profite de toute la place sur le canapé !) pour retrouver mon fidèle ordinateur qui m’attend dans mon bureau (qui se trouve sur la trajectoire de ma chambre : aïe ! mauvais point…)


 

  • Contrôle de ma messagerie, quelques recherches sur Internet, un p’tit (ou plus grand) tour du côté de mon blog (et oui, ça demande beaucoup de temps et de présence, et vos commentaires bientôt plus nombreux (là, vous l’aurez remarqué,  il y a un message !) m’encourageront), et mon époux passant le nez dans l’ouverture de la porte de mon bureau me demande déjà (mais d’un ton de plus en plus incertain !) : « Tu viens te coucher ? » et je lui réponds aussitôt (avec le même ton…) : « Oui, oui, j’arrive ! ». Hum ! Je ne lui dis pas quand !!! Et j’arrive en effet 2 – 3 voire 4 h après qu’il se soit même parfois relevé pour me rappeler à l’ordre. Mais que peut-il bien se passer pendant toutes ces heures ?

 

 

  • D’abord, seule et entourée du plus grand silence, je me sens bien, personne (ou presque !) pour me déranger


 

  • Ensuite, après avoir absorbé ma dernière prise de médicaments (1 modopar 62,5 + 1/2 sifrol 0,7) à 19 h, quelques légers tremblements animent ma jambe droite puis ma main droite qui maitrise toutefois le pianotage sur mon clavier d’ordinateur : mais calée dans mon fauteuil, je n’ai plus envie de me lever (comportement typiquement apathique)


 

  • Puis silence et solitude me portent à zapper de ci de là, frénétiquement : une véritable addiction (une de plus ! mais j’y reviendrai aussi un jour…) et j’ai de plus en plus l’impression d’être dépendante de cet « outil » qui me permet de m’échapper de mon quotidien, de communiquer avec mes amis et parfois aussi de rêver…


 

  • Ce qui ne m’empêche pas de m’endormir sur mon clavier d’ordinateur (ça surprend !) car je ne vous l’ai pas encore dit : je n’ai pas de problème d’insomnie et je m’endors dès que je me couche ! Mais je persiste quand même à rester dans mon fauteuil…déroutant…


 

  • Et… attention à la conduite automobile le lendemain en cas de non-récupération de sommeil : après une nuit blanche il y a 2 ans, je me suis endormie au volant, ma fille et moi blessées nous sommes retrouvées aux urgences de l’hôpital et ma voiture… à la casse. Depuis, je ne reprends plus le volant le lendemain dans ce cas…


 

  • Ainsi qu’au désinvestissement familial : j’y suis vigilante et je vous encourage à l’être, car la dérive est rapide et peut être lourde de conséquences.


Il est 4 h 30 et je file… au lit !

Corinne

Slice of Life |
Mutuelle - Assurance - Comp... |
Détente du corps et de l'es... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | remg276
| Lithothérapie - Les Bienfai...
| fibromyalgie - la minorite ...